La première fois que j’ai testé cette recette, j'avais enlevé du gras à la viande histoire de faire une terrine "light"…, mais la préparation après cuisson avait énormément réduit et la terrine était trop sèche.

Donc laissez tout le gras, on ferme les yeux sur son IMC et comme dit ma diététicienne de voisine Karine : l'équilibre nutritionnel se fait sur une journée et même sur plusieurs jours !

Si on ajoute un cornichon à la dégustation, il paraitrait que cela ferait baisser l'index glycémique IG d’après Simona. Donc à consommer avec des cornichons et une petite salade !

Je vous livre donc ma terrine dernière version, validée par la famille qui se permet même de la comparer à celle qu'ils ont goûtée la veille dans un restau Toulousain spécialisé dans le gigot et cochon noir…

ENTREE PATE DE CAMPAGNE 2

Les ingrédients :

350 g de foies de volaille ou de porc
350 g de gorge de porc
350 g de poitrine de porc
1 gousse d'ail
2 oignons moyens
10 g de sel
2 g de poivre
2 branches de thym
4 branches de romarin
1 pincée de piment d'Espelette si vous voulez plus la relever
5 cl d'armagnac (très bon aussi avec du porto) 

La préparation :

Passez au hachoir à viande les foies, la gorge, la poitrine, l'ail (après avoir enlevé le germe) et les oignons.

Ajoutez  à la viande le sel, le poivre, les feuilles des branches de thym et de romarin, le piment et l'armagnac. Mélangez bien le tout.

Versez le mélange dans une terrine.

Préchauffez le four à 150°C.

Faites cuire au bain marie : il faut que la terrine soit immergée au 1/3 de sa hauteur environ.

Enfournez pour 3 h mais, au bout de 20 à 30 minutes, lorsque la terrine est déjà bien dorée, la recouvrir de son couvercle. La mienne a un peu trop bruni ! Au bout de 2 heures, laissez votre terrine refroidir à température ambiante et la conserver 1 à 2 jours au réfrigérateur avant de la déguster.